Tschad

Maternité sans risque

Il y a quelques années, Difaem a commencé un projet pour la maternité sans risque en coopération avec l’hôpital de Koyom, environ 300 km au sud de N’Djaména. Le but de ce projet pour la maternité sans risque est d’améliorer la santé des mères pendant leur grossesse et l’accouchement.

plus

Tschad

Médicaments pour les réfugiés au Tchad

L'une des crises de réfugiés les plus graves se déroule en Afrique. La sécheresse, la pauvreté et les milices terroristes contraignent des millions de personnes à la fuite. Difäm répond à ce besoin et soutient les opérations de secours par le biais d'un réseau de partenaires locaux. Pour les soins aux réfugiés, Difäm, en tant que organisation pour le travail de santé chrétienne dans le monde entier, leur rend accessibles des médicaments d'urgence.

plus

Tschad

Sortir de l'isolement malgré la lèpre

Dans les pays pauvres, la lèpre n'est certainement pas une maladie du passé. Chaque année, il y a environ 250 000 nouvelles infections mondialement. L'organisation "Lepramission Esslingen" (membre de la Mission Internationale Contre la Lèpre – TLM) améliore les conditions de vie des personnes souffrant de la lèpre au Tchad et leur fournit les informations, les diagnostics et les traitements nécessaires. Difäm soutient ce travail depuis 2011.

plus

Accouchement et les soins postnataux dans le Tchad

Un des pays les plus pauvres dans le monde

La République du Tchad est un pays enclavé en Afrique centrale. Il est divisé en une zone de désert  dans le nord, une ceinture sahélienne aride au centre et une zone de savane plus fertile dans le sud. N’Djaména en est la capitale et la plus grande ville. Le Tchad héberge plus que 200 différents groupes ethniques et linguistiques. La langue arabe et le français sont les langues officielles au Tchad.

Sur la liste de l’Indice de Développement Humain, le Tchad est en place 184 sur 187, ce qui signifie qu’il est un des pays les plus pauvres dans le monde. La population du Tchad comprend plus que 12 millions, dont plus que 80% comptent sur l’agriculture de subsistance et l’élevage pour vivre. Depuis 2003, le pétrole brut est devenu la première source de recettes d’exportation, encore plus que l’industrie de coton traditionnelle.

Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans par 1000 naissances vivantes est 150. Le ratio de la mortalité maternelle est 1100 par 100.000 naissances vivantes, un des plus élevés dans le monde.

Projets de Difaem au Tchad

Maternité sans risque


Améliorer la santé des mères pendant leur grossesse et l’accouchement

Notre partenaire dans ce projet, l’Hôpital de Koyom, est membre de l’église des Assemblées Chrétiennes au Tchad (ACT). En outre de cet hôpital, ACT est responsable pour 32 centres...

plus

Médicaments pour les réfugiés au Tchad

Des millions de personnes fuient la milice terroriste Boko Haram. Plus de deux millions de réfugiés du Cameroun, du Nigeria, du Niger et du Tchad-même vivent actuellement dans la région du lac Tchad, dans l'ouest du Tchad. Mais les habitants de la...

plus

Sortir de l'isolement malgré la lèpre

Améliorer les services antilèpre

La majorité de la population tchadienne vit dans les zones rurales, en partie en tant que nomades. Surtout dans le nord du pays, où de nombreux réfugiés du Soudan se sont installés, la lèpre est un problème. Parmi...

plus

Contact

Gabi Hettler
Gabi Hettler Consultant Health Services, Leader Team Education Mohlstraße 26 72074 Tübingen Tel. +49/7071 704 90 14 Fax: +49/7071 704 90 39 hettler@difaem.de