Renforcement à long terme des systèmes de santé

Après l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, les soins de santé doivent être rétablis et renforcés à long terme, en plus des soins psychosociaux pour les survivants d'Ebola et les orphelins d'Ebola. En collaboration avec des partenaires locaux, Difäm tente de reconstruire les hôpitaux afin de prévenir d'autres épidémies et de rétablir la confiance aux établissements de santé.

Réhabilitation des soins de santé

Prendre des mesures pour regagner la confiance

En raison de la faiblesse des systèmes de santé et des conséquences des guerres civiles, le virus Ebola pouvait se propager très fortement en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone en 2014. Près de 12 000 personnes sont mortes de l'infection, y compris de nombreux employés du système de santé publique. Pendant et après l'épidémie, de nombreuses personnes sont mortes de maladies traitables parce qu'elles ne pouvaient plus recevoir de soins médicaux.

Pour beaucoup de personnes concernées, la...

En raison de la faiblesse des systèmes de santé et des conséquences des guerres civiles, le virus Ebola pouvait se propager très fortement en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone en 2014. Près de 12 000 personnes sont mortes de l'infection, y compris de nombreux employés du système de santé publique. Pendant et après l'épidémie, de nombreuses personnes sont mortes de maladies traitables parce qu'elles ne pouvaient plus recevoir de soins médicaux.

Pour beaucoup de personnes concernées, la maladie d'Ebola et l'isolement complet pendant l'épidémie ont été une expérience traumatisante. En plus, beaucoup ont perdu leurs proches et souvent tous leurs biens aussi, parce que tout a été brûlé par crainte de contagion. Par conséquent, l’Ebola a également conduit à une catastrophe financière.


Les survivants dans les villages sont toujours regardés avec méfiance. Pour beaucoup d'entre eux le chemin de retour à la communauté est difficile. Les employés des établissements de santé sont particulièrement affectés. Ils ont peur de reprendre leur travail. Mais juste maintenant, ces pays ont désespérément besoin d'un système de santé fonctionnel pour que les soins médicaux puissent continuer.

Difäm soutient donc les soins psychosociaux des personnes concernées. En outre, la confiance mutuelle entre la population et les services de santé est renforcée dans ces pays par des mesures appropriées.

plusmoins

Renforcement des systèmes de santé locaux

Au Libéria, un médecin est en charge de 70.000 personnes en moyenne; en Allemagne, ce ne sont que 260 personnes. Dans de nombreux endroits, les gens restent sans soins médicaux: parce qu'il n'y a pas assez de personnel médical qualifié, parce que le prochain établissement de santé est trop loin, ou parce que le traitement est trop coûteux.

Afin d'intégrer les gens dans les pays d'Afrique de l'Ouest dans la reconstruction et le renforcement de leurs systèmes de santé, Difäm a organisé des conférences nationales publiques avec participation des citoyens. Ces conférences nommées Open Space ont été financées par la Société pour la Coopération Internationale (GIZ). Difäm soutient maintenant ses partenaires dans la mise en œuvre de certains résultats de ces conférences.

En collaboration avec les réseaux locaux de santé chrétienne, Difäm promeut ainsi le dialogue entre les communautés et les établissements de santé des zones rurales tout en fournissant les équipements et la formation nécessaires:

CE QUE NOUS SOUTENONS

  • Formation de professionnels de la santé pour le travail dans des régions d'accès difficile,  et cours de formation pour la prévention des infections
  • Approvisionnement des hôpitaux en médicaments et en tests médicaux importants.
  • Une bonne infrastructure pour les établissements de santé avec transport de malades, accès à l'eau et des mesures d'hygiène.
  • Participation active de la population à l'amélioration des services médicaux dans leur région.

Contact

Dr Gisela Schneider
Dr Gisela Schneider Directeur DIFÄM Mohlstraße 26 72074 Tübingen Tel. +49/7071 704 90 17 Fax: +49/7071 704 90 39 schneider@difaem.de